Alerte au public concernant VIRUSfighter : un nouveau cheval de Troie tentant de dérober des informations de carte de crédit se fait passer pour VIRUSfighter

Les auteurs de ce spyware ont détourné des éléments graphiques et du texte du site Web de VIRUSfighter afin de donner à leur logiciel une apparence de légitimité. Les utilisateurs de VIRUSfighter n'ont rien à craindre car aucune information confidentielle n'a été piratée ou dérobée en rapport avec ce dernier.
Paris, le 11 septembre 2007 - Plusieurs internautes ont eu la surprise de voir s'afficher sur leur écran un message de type « popup » signalant la détection d'un virus et leur demandant de payer une somme d'argent pour que celui-ci soit mis en quarantaine. Il s'agit en fait d'un cheval de Troie (Malware.AMCC) qui se fait passer pour VIRUSfighter au moyen d'éléments graphiques détournés du site Web de ce dernier. Il n'y a donc aucun rapport entre ce logiciel malveillant et le célèbre antivirus.
VIRUSfighter lui-même n'a pas été piraté et aucune information confidentielle provenant du logiciel, telle que du code de programmation ou des données, n'a été dérobée. Les graphismes et le texte copiés du site Web VIRUSfighter sont employés afin d'inciter des internautes à communiquer leurs informations de carte de crédit, censément pour neutraliser un virus.
« Nous sommes profondément attristés par cet événement. VIRUSfighter est un logiciel digne de confiance, que les utilisateurs peuvent sans crainte acheter et télécharger sur notre site Web sécurisé, et non à partir d'une fenêtre popup », commente Martin Thorborg, copropriétaire et cofondateur de SPAMfighter.
En dehors de l'habillage graphique, le logiciel malveillant n'a rien de commun avec VIRUSfighter. Les personnes qui souhaitent utiliser l'authentique antivirus VIRUSfighter doivent le télécharger sur le site Web de son éditeur, jamais via un message non sollicité.
Tout internaute recevant un popup qui l'alerte sur la présence d'un virus et l'invite à payer immédiatement pour le supprimer au moyen de VIRUSfighter est instamment prié de n'en rien faire mais de plutôt de le signaler à la police. Les personnes désireuses de se procurer le véritable logiciel VIRUSfighter doivent impérativement se rendre sur le site Web sécurisé www.spamfighter.com/virusfighter VIRUSfighter ne demande en aucun cas un paiement immédiat via une fenêtre popup.
Si un utilisateur a déjà reçu et payé ce spyware, il lui incombe de faire opposition auprès de sa banque et de prévenir la police locale dans les plus brefs délais. Consultez le site Web de VIRUSfighter pour être tenu informé des évolutions éventuelles.
À propos de SPAMfighter
Leader européen du développement de filtres antispam, SPAMfighter est une société danoise, détenue par les fondateurs de Jubii.dk, Henrik Sørensen et Martin Thorborg, ainsi que deux programmeurs, Daniel Hjortholt et Martin Dyring. SPAMfighter emploie 35 personnes. Son siège est situé à Copenhague. SPAMfighter est une entreprise sans endettement, qui est entièrement financée par la vente de son logiciel client SPAMfighter. Chaque jour, SPAMfighter élimine environ 12 millions de spams sur les 14 millions de messages électroniques reçus et analysés sur les ordinateurs de ses clients, qui se chiffrent à plus de 3,6 millions d'utilisateurs répartis dans 216 pays/régions.

SPAMfighter doit sa puissance au fait que plus de 3,6 millions d'utilisateurs signalent les spams dès réception, d'un simple clic. Après avoir été signalé plusieurs fois comme étant un spam, un message électronique est filtré automatiquement pour tous les autres utilisateurs. Le résultat : près de 90 % des spams sont filtrés avant qu'ils ne puissent atteindre un utilisateur. Pour plus d'informations sur SPAMfighter : www.spamfighter.com.

 

» SPAMfighter - 10-09-2007

3 étapes simples pour mettre à jour les pilotes de votre ordinateur WindowsSlow PC? Optimize your Slow PC with SLOW-PCfighter!Messagerie encombrée par les spam ? Filtre anti-spam gratuit !

Μodule Αnti spam Exchange de SPAMfighter
Go back to previous page
Suivant